WSBK Remy Gardner : “je pensais qu’une Superbike aurait beaucoup plus de puissance, c’est lent, vraiment lent”

Rémy Gardner a vécu sa première expérience sur le sec de la Yamaha R1 du WSBK lors de la première des deux journées d’essais programmées pour la discipline à Jerez. Une vraie trouvaille pour l’Australien à comparer à son dernier MotoGP KTM. Entre les deux factions, l’occasion de découvrir qu’un monde réel s’est créé…

Rémy Gardner Il n’a pas la langue dans la poche qui lui a causé des problèmes la saison dernière lors de sa première et dernière saison en MotoGP l’an dernier. KTM. Le franc-parler peut créer des malentendus nuisibles, mais il a l’avantage de clarifier les choses. Ainsi, descendant de lui R1 Fin du premier jour Essais à Jerez, il a donné sa première impression sur son nouveau vélo. Cela offense autant les fans de WSBK que cela fait rire les fans de MotoGP…

Lire Aussi :  Rory McIlroy se sent "trahi" par certains ex-coéquipiers en Ryder Cup partis sur le LIV Golf

Ici à Speed ​​​​Week, nous lisons le pilote 24 Ans :” La KTM avait environ 290 ch ou environ 300, Ducati a 100% plus de 300 ch Il commence par évoquer les superbikes modernes 240 ch à la roue arrière. ” je m’attendais à plus “, identifiant le fils de Wayne Gardner.” Je pensais que la superbike aurait plus de puissanceMais ce n’est pas le cas. C’est lent, vraiment lent ». Cependant, il ajoute :Mais pour moi c’est mieux si le vélo est plus lent que rapide “.

Lire Aussi :  Rory McIlroy a ignoré Patrick Reed à Abu Dhabi

Rémy Gardner

Rémy Gardner : Piloter une Yamaha Superbike est un monde à part

Il poursuit ainsi sa comparaison : Les MotoGP d’aujourd’hui ne sont plus comme avant, vous les pilotez contre votre style de conduite naturel. Ils glissent un peu et vous pouvez les tourner un peu avec la roue arrière. Vous devez les conduire de manière à ce que l’électronique soit heureuse. Vous devez travailler avec vos techniciens pour que l’électronique fonctionne partout, ce qui fait une grande différence. “.

Si ce n’est pas parfait, vous perdez beaucoup de temps. Vous devez garder le vélo droit afin que la puissance soit transférée au sol. Il faut activer le correcteur d’attitude au bon moment Ajoute l’Australien. ” Je ne sais pas pour les autres motos, mais avec une KTM, il faut tout faire correctement. Les pneus sont excellents aujourd’hui et l’accélération et la puissance de conduite sont incroyables “.

Lire Aussi :  XV de France Féminin. Jessy Trémoulière dézingue le staff des Bleues, la FFR lui répond

Il conclut : Ces MotoGP sont très rapides. Dans l’ensemble, nous parlons de beaucoup de travail acharné. Conduire une Yamaha Superbike est un monde de facilité. Je ne parle pas de ma vitesse. Je ne parle que de la conduite et de la sensation du vélo “. Un point important, en effet.

Rémy Gardner



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button