Véronique Gibbs offre une seconde vie aux vieux livres

Il se passionne depuis de nombreuses années pour « couper et plier les bords des pages de livre » ou « couper et plier ». L’art véritable né en…

Il se passionne depuis de nombreuses années pour « couper et plier les bords des pages de livre » ou « couper et plier ». Un véritable art, né dans les pays anglo-saxons sous le nom de “pliage de livres”, dont elle est l’une des rares adeptes dans la région et qu’elle souhaite faire connaître en participant à des événements ou en organisant des rencontres.

Véronique Gibbs nous accueille chez elle avec un sourire très chaleureux. On peut voir certaines de ses oeuvres depuis le couloir prolongeant l’entrée.

l’art c’est dur

Difficile de reconnaître derrière eux ces “livres” abandonnés que personne ne voulait lire, et qui étaient auparavant destinés à la déchetterie. Avec son talent et sa créativité, elle a su leur donner une seconde vie surprenante et insolite. Les bords des œuvres, légèrement écartés en éventail, dessinent des visages connus (Charlie Chaplin, Le Kid, Fernandel, Georges Brassens, Dave, Patrick Loiseau) mis en valeur par un subtil jeu de lumière. Une façon élégante de redonner à ces livres leur gloire d’antan.

Les éditeurs vous conseillent

Lire Aussi :  "Je n'aime pas trop..." : M. Pokora pas vraiment tendre avec ses ex-acolytes des LinkUp

D’autres livres sont agrandis en sculptures de papier représentant différentes formes (une bibliothèque, une souris, un bouquet de fleurs, une guitare, un piano ou encore une maison).

On n’ose même pas imaginer les heures et la patience qu’a nécessité la réalisation de ces ouvrages, sans oublier tout le travail d’anticipation et de réflexion qui précède les innombrables coupes et virages. Et nous allons bien. Véronique Gibbs, par exemple, estime le temps qu’il faut pour “peindre” un visage sur la tranche d’un livre en “découpant et pliant” à 15 jours (soit des dizaines et des dizaines d’heures).

L’art est même si fatiguant que de nombreux amateurs finissent par y renoncer malgré les nombreux tutoriels disponibles sur les réseaux sociaux. Ce qui explique peut-être pourquoi il est si peu développé. Les amis de Véronique pensent même qu’elle est la seule praticienne dans le domaine.

Lire Aussi :  Au festival du film de Marrakech, les stars étincellent

La genèse d’une passion

Très active, Véronique Gibbs était sujette à l’ennui dans son précédent métier (elle était secrétaire de direction). Elle décide donc de changer de métier, avec le soutien de ses proches, et décide de se tourner vers la petite enfance, puis vers le métier d’ATSEM. Lors de l’activité de construction de sapins de Noël, elle découvre des patrons pour découper et plier des livres sur Internet.

Jusque-là habituée à la peinture, elle se lance dans ce nouveau projet. Après une période d’apprentissage pas toujours aisée (ses premiers “visages” ne sont pas toujours réussis), elle obtient ses premiers succès, comme participer au marché de Noël de Nay où elle vend ses premières oeuvres. Mais son but premier n’est pas lucratif, il lui suffit de vivre sa passion.

Cependant, elle aimerait pouvoir le partager ou être partagée. Elle souhaite donc créer un « club » pour rendre cette activité plus accessible et présenter son travail et le travail d’autres futurs passionnés lors d’événements pour développer l’art du découpage-pliage dans la région. Et de donner une seconde vie originale à bien d’autres livres qui ont fait leur temps… A sa manière, comme le chantait Régine, “laisser parler les petits papiers”.

Lire Aussi :  Bigflo et Oli aux NRJ Music Awards n’ont laissé personne indifférent avec leur « surprise »

Corde de sécurité

Etat civil : née en 1965, mariée depuis 32 ans (1990), a deux enfants et sera bientôt grand-mère.
Carrière et profession : En 1986, elle obtient son BTS secrétaire de direction. En 2002, elle passe le CAP Petite Enfance, puis la même année, en plus de l’ATSEM, elle intègre l’école primaire de Nay, où elle travaille pendant 20 ans.
Passions : découvre le « découpage-pliage » grâce aux activités de la maternelle. Après de nombreuses années de formation, il souhaite partager sa passion en créant un « club » et en participant à des salons.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button