Une nouvelle loi prévoit la couverture des grands parkings avec des panneaux solaires

AA / Paris / Hafsa Alam

Une nouvelle loi française vise à couvrir les grands parkings de panneaux solaires pour économiser l’énergie et réduire la dépendance aux énergies fossiles.

Une nouvelle législation approuvée par le Sénat la semaine dernière exige que tous les parkings d’au moins 80 places soient couverts par des panneaux solaires.

Cette nouvelle loi, qui s’appliquera aux parkings neufs et existants, peut produire autant d’énergie que 10 réacteurs nucléaires, selon le gouvernement.

** Ce n’est jamais trop tard

Le texte de la loi sera débattu au Sénat français avant son adoption définitive. Les discussions débuteront la semaine prochaine dans les commissions et se tiendront à l’Assemblée nationale dès la première semaine de décembre.

“Nous ne devons pas retarder la décarbonation de notre pays”, a déclaré la ministre de la Transition énergétique Agnès Panier-Runacher lors d’un débat sur l’événement.

Le pays, qui s’est longtemps appuyé sur la puissance de ses centrales nucléaires, a produit un quart de son électricité à partir de sources renouvelables en 2021, une part plus faible qu’ailleurs en Europe. Le gouvernement veut atteindre. Cette nouvelle loi s’inscrit dans la stratégie du président Emmanuel Macron de multiplier par 10 la capacité de production d’énergie solaire d’ici 2050.

** Sanctions pour non-respect de la loi

La loi renforce également les sanctions en cas de non-conformité, qui s’élèvent actuellement à 10 000 € par an.

Lire Aussi :  Ce que l'on sait du meurtre de Vanessa, l'adolescente de 14 ans tuée à Tonneins

L’amende actuelle n’est pas suffisamment incitative, selon le sénateur Ronan Danteck, qui rappelle qu’elle ne représente que 2,5 % (400 000 €) du coût d’installation des panneaux dans un parking de 80 places.

« La nouvelle législation prévoit une pénalité mensuelle obligatoire et non plus annuelle, en fonction du nombre d’équipements (50 € par zone). Ainsi, un parking de 80 places non conforme à la nouvelle législation sera responsable. 48 000 euros d’amende chaque année”, a déclaré à l’agence Anadolu la vice-présidente de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, Zahra Aitsegagh.

** De nouvelles obligations inquiètent les grands distributeurs

Hormis les aéroports, les hypermarchés et les centres commerciaux sont les premiers à se lancer dans ce nouveau jeu climatique. Les propriétaires de parkings de plus de 10 000 mètres carrés auront trois ans pour se mettre en conformité, tandis que les propriétaires de parcelles entre 2 500 et 10 000 mètres carrés auront cinq ans, selon la législation, l’Agence Anadolu a obtenu une copie du 2.

Les distributeurs ont bien accueilli la législation « Accélération de l’utilisation des énergies renouvelables », mais à quel prix l’électricité sera-t-elle achetée ? Le niveau de subvention gouvernementale peut vraiment varier.

Lire Aussi :  nouveau coup de chaud en France, vers un mois d'octobre record

“Les distributeurs doivent déjà s’engager sur 4 milliards d’euros d’investissements liés au climat, dont 500 millions pour installer des bornes de recharge électrique”, a déclaré Thierry Cotillard, ancien président de la chaîne de supermarchés française Intermarché.

De plus, l’installation de panneaux solaires a des coûts importants. Les panneaux solaires nécessitent en moyenne 9 000 à 13 000 €. Ajoutez à cela les frais d’installation de ces panneaux et de l’onduleur, le petit boitier qui convertit l’électricité produite.

Inutile de dire que les panneaux solaires peuvent mettre du temps à s’amortir. “Cela peut aller de huit à 20 ans”, explique l’architecte d’intérieur Dorothe Delay.

Le sénateur Remy Poyntereau a déclaré que la nouvelle loi bénéficierait immédiatement aux chaînes de production en dehors de l’Union européenne.

“J’ai l’impression que toute l’Asie, et surtout la Chine, devrait être contente de voir qu’on va installer peut-être des milliers d’hectares de panneaux photovoltaïques qui seront fabriqués en Chine, en Malaisie, aux Philippines. toujours un gros succès », a-t-il déclaré.

Peu convaincu par cet argument, l’écologiste Ronan Dantek répond : “Je pense que nous cherchons tous les arguments possibles et imaginables contre le développement des énergies renouvelables dans notre pays. […] Espérons que personne n’achètera de jouets fabriqués en Chine ce Noël.”

** Exemples prometteurs

La SNCF a annoncé l’installation d’un million de mètres carrés de panneaux solaires dans ses gares d’ici 2030-2032.

Lire Aussi :  « La Foire n’a pas d’équivalent en France »

“C’est vraiment important pour nous de développer les énergies renouvelables, c’est-à-dire l’énergie solaire”, a déclaré la directrice générale de la SNCF, Marlène Dolvik, qui souhaite que les “gares vertes” consomment moins et sortent de l’industrie ; combustibles fossiles.

L’électricité produite sera revendue au réseau public de distribution d’électricité, mais ne sera pas consommée directement par les centrales.

Les centrales photovoltaïques installées dans toutes les régions produiront 15 % de la consommation des 3 000 centrales françaises, selon la SNCF.

En avril, Disneyland Paris a commencé à installer un réseau géant de 46 000 panneaux solaires sur son parking principal, qui compte 11 200 places.

Et ce n’est que le début. Le parc à thème le plus populaire au monde affirme avoir construit plus de 82 000 panneaux solaires d’ici 2023. Ainsi, Disneyland Paris sera l’un des plus grands parcs photovoltaïques d’Europe, produisant de l’électricité pouvant alimenter une ville de plus de 17 000 habitants.

*Traduit de l’anglais par Murad Belhaj

Seule une partie de la dépêche, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le système de radiodiffusion domestique (HAS), est diffusée sur le site Web d’AA sous une forme résumée. Veuillez nous contacter pour vous inscrire.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button