un déserteur de l’armée russe témoigne des horreurs vues en Ukraine

Un ancien militaire russe a déclaré à BFMTV avoir été témoin de crimes de guerre commis par d’anciens compagnons d’armes dans la région de Boutcha. Il est maintenant réfugié à l’étranger.

Leurs paroles sont rares. Un déserteur de l’armée russe a raconté à BFMTV les horreurs de la guerre en Ukraine dont il a été témoin. L’ancien militaire affirme avoir passé plusieurs semaines dans la zone de Boutcha, où il a vu d’anciens compagnons d’armes commettre des crimes de guerre.

Ancien membre de “Boutcha’s Butcher”

“Ils ont violé une mère et sa fille de 17 ans”, a déclaré Nikita Chivrin, 27 ans, à BFMTV. “Ils étaient quatre au total et ils ont été arrêtés. Ils ont été sanctionnés et nous les avons battus avec des tabourets avant de les renvoyer”, explique-t-il.

Lire Aussi :  DIRECT. Guerre en Ukraine : Kiev se vante d'avoir détruit 300 drones de fabrication iranienne

L’ancien soldat russe était membre de la 64e brigade de fusiliers motorisés. Ses membres, appelés “Butcha Butchers”, sont devenus notoires pour la terreur qu’ils ont commise contre les civils dans la région ukrainienne.

“beaucoup de butin”

“Il y a eu beaucoup de pillages. Ils sont entrés dans la maison pour voler et ont tout pris.”

L’ancien militaire n’est jamais allé dans cette ville, mais affirme avoir été dans les villages de Lypivka et Andriivka, à une quinzaine de kilomètres. Il affirme également qu’il n’a jamais commis de crimes de guerre et qu’il ne s’est occupé que de l’intendance des soldats.

Lire Aussi :  L'Ukraine envisage un sommet pour la paix à l'ONU "fin février" si la Russie reconnaît ses crimes

Quarante civils ont été tués par la 64e brigade russe dans le village d’Andriivka. Parmi eux, le mari de Tatiana a déclaré en mai à BFMTV avoir retrouvé son corps dans la ville nouvellement libérée.

“Il avait les mains liées et a été tellement torturé qu’il ne pouvait même plus reconnaître son visage. Du sang coulait de ses oreilles et de son nez.” dit-elle à travers les larmes.

ex-soldat en fuite en Espagne

Alors que le conflit entre dans son neuvième mois, Nikita Chivrin se dit prête à témoigner devant la Cour pénale internationale sur les meurtres, viols et pillages commis par des soldats russes.

“La Russie doit être tenue responsable de ses crimes. Les soldats ne doivent pas attaquer les civils”, a-t-il déclaré.

“La Russie est aujourd’hui un État terroriste et quiconque propage la cause terroriste doit être puni. Ils font quelque chose d’illégal”, a-t-il dénoncé.

Lire Aussi :  ces candidats pro-Trump à l’assaut de la démocratie américaine

L’ancien militaire qui a fui l’Ukraine en se cachant dans un camion de ravitaillement vit désormais en Espagne, où il a demandé l’asile. Il s’est dit “menacé” et recherché par les services secrets russes. La désertion est passible de 10 ans de prison en Russie.

Nelson Getten avec Juliette Desmonceaux

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button