Un couple fan de la marque se marie chez Aldi

Aldi a organisé et organisé des mariages pour un couple américain. Un coup marketing pour une marque qui se bat outre-Atlantique aux côtés de son compatriote et rival Lidl.

Remise mariage après mariage low cost. Un couple américain de l’Illinois s’est marié le 9 novembre dans un endroit magnifique. C’est un magasin Aldi qui fait ses courses tous les dimanches.

Selon le site Today, l’événement s’est tenu dans ce supermarché situé dans la banlieue de Chicago, à Batavia. Échanges de vœux, séances photo dans les allées du magasin entre les étals de pommes et les étagères des congélateurs, les réceptions organisées par la marque… Aldi a pris en charge toutes les dépenses du mariage de Mike et Jessica Hurd.

“Se marier chez Aldi, c’est comme un rêve devenu réalité.” Le couple a ajouté à Today que les supermarchés occupent une place importante dans la vie du couple. Nous travaillons en quinconce la semaine et ne nous voyons que le week-end, notamment pour faire du shopping chez Aldi.

Lire Aussi :  Le Québec renforce la capacité d’entreprendre de jeunes Béninois – Matin Libre

Les marques à bas prix n’ont pas l’intention de se lancer dans la location de salles de mariage. Il s’agissait d’un concours organisé par un groupe allemand aux États-Unis qui voulait parler de lui. Selon Aldi, 500 couples ont postulé et c’est Herz, dans l’Illinois, qui a remporté le prix.

Guerre américaine Aldi/Lidl

Ce qui a convaincu l’équipe de la marque, c’est leur attachement à la marque. Mike et Jessica disent qu’ils ne sont pas immédiatement tombés amoureux lorsqu’ils se sont rencontrés en 2013.

“Je lui ai demandé de sortir avec lui après avoir découvert que Michael était aussi un fan d’Aldi. C’était le destin… au bon endroit au bon moment. Aldi a toujours été une partie importante de notre relation et de notre maison”, explique le jeune mariée. .

En plus du mariage tous frais payés, les Hurds ont obtenu une année d’épicerie gratuite dans les magasins Aldi.

Lire Aussi :  un déserteur de l'armée russe témoigne des horreurs vues en Ukraine

Un bon coup marketing pour une enseigne discount qui se bat depuis des années outre-Atlantique avec son compatriote Lidl. L’Amérique est le nouveau champ de bataille commercial des deux discounters allemands. Si Aldi, qui a tenté d’entrer aux Etats-Unis à la fin des années 1970, devance largement ses concurrents avec environ 2 100 magasins, Riddle tente de l’éclipser depuis plusieurs années.

Arrivé tardivement aux États-Unis (en 2017 seulement), Lidl a déjà ouvert 177 magasins sur la côte Est, généralement dans les zones de chalandise des concurrents. Alors que le concept de petits supermarchés discount est moins développé dans les pays où Walmart est implanté qu’en Europe, l’appétit des Américains pour des prix plus bas est croissant.

Lire Aussi :  Clôture d’une 13ème édition réussie du Forum International Peace and Sport

Les deux marques aspirent à devenir des marques de référence dans leurs domaines respectifs. Les Américains essaient également d’économiser de l’argent, d’autant plus que l’inflation revient. Aldi et Lidl multiplient les chances dans de nombreux États d’atteindre une notoriété à grande échelle au niveau national. Ils n’hésitent pas à se reproduire (comme en Europe). Slogans similaires tournant autour de “meilleure qualité et meilleur prix”, magasins proches géographiquement, services de messagerie concurrents… Les deux groupes se marquent étroitement.

La seule différence est que Lidl n’a pas encore organisé de mariage dans l’un de ses magasins.

Frédéric Bianchi

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button