Transports Rouillé & Coulon (34) : La confiance en héritage 

Bertrand Rouille Rouille & Coulon

Bertrand Rouillé dirige l’entreprise créée par son père il y a plus de 60 ans. Il fait face à l’incertitude économique avec les yeux de quelqu’un qui a vu les autres avec une touche d’espoir.


Jusqu’ici, tout va bien pour les transports Rouillé & Coulon, dont le siège est à Boisseron (34). Leurs ventes ont augmenté de 8% en un an. L’activité continue»note son PDG, Bertrand Rouillé, est assuré d’avoir un portefeuille de clients diversifié, ce qui lui permettra de surmonter la situation économique actuelle.

En ce moment, nous sommes davantage pénalisés par la difficulté d’acheter des camions, car nous ne savons pas quand ils seront livrés et combien ils nous coûteront.»commentaires à un chef qui renouvelle son navire tous les six ans.

Lire Aussi :  robot aspirateur haut de gamme

Nous avions pris des mesures plus tôt, mais si cette situation perdure, cela pourrait affecter nos comptes d’exploitation et nous obliger à réagir aux augmentations de prix.», prévient-il, espérant que le pire est passé. Dans le cadre de la transition énergétique, Rouillé & Coulon a investi il ​​y a deux ans dans une station service en collaboration avec Gaz’Up et ses confrères.

Le transporteur disposait également de véhicules GNC, à la demande du client. À propos de noussept voitures à essence, trois continuent de rouler en grande distribution, ce qui paie le surcoût lié à l’augmentation de ce carburant. Mais nous avons quatre clients réguliers en cours d’exécution que nous devrons peut-être abandonner si nous ne revenons pas rapidement dans le tunnel des prix raisonnables.»regrette Bertrand Rouillé qui note que le diesel est bon marché, grâce au soutien du gouvernement.

Lire Aussi :  Amazon ne s'installe pas à Fontaine, six entreprises prendront sa place à l'aéroparc

Vers la disponibilité de camions électricité

Le chef d’entreprise envisage l’acquisition, d’ici 12 à 24 mois, d’un à trois camions électriques. Les progrès réalisés devraient nous permettre de les utiliser pour la distribution.» Rouille & Coulon avait également commencé le transport de porcs, mais a dû arrêter cette activité suite au déménagement de la gare SNCF de Montpellier à Sète.

Dommage pour le transporteur qui appréciait d’avoir ses valises dans le train, plutôt que sur la route. Rouillé & Coulon est membre du groupe FLO depuis 1996 et son gérant s’en réjouit. Je pense que si nous étions restés seuls, l’entreprise ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.» De plus, dans sa région, Rouillé & Coulon est l’un des rares transporteurs de sa taille à rester indépendant.

Lire Aussi :  Des biodéchets récupérés pour faire du maquillage ou du shampoing

Valérie Chrzavzez

Filiale de leasing

Il y a 7 ans, Bertrand Rouillé créait la filiale RBE, dédiée à la location d’IV et d’opérateurs pour les secteurs du BTP et des déchets. L’entreprise dont il a confié les rênes à son fils, la troisième génération à travailler dans le groupe. Ce dernier a développé l’activité qui compte aujourd’hui 35 personnes et génère 4,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et 30 moteurs.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button