Six défenseurs centraux de Manchester City sont titulaires en sélection au Qatar

Manchester City, domicile du FC Barcelone et du Bayern Munich, représente le Qatar avec 16 joueurs d’Angleterre, d’Espagne, du Portugal, des Pays-Bas et de Suisse. Cependant, les champions anglais sont également le plus grand fournisseur de défenseurs centraux de la compétition, car les six sont des titulaires incontestés dans leurs choix respectifs. Depuis l’ouverture de la Coupe du monde, ils ont digéré l’intégralité des 2-3 matchs de leur équipe. sommaire.

John Stones, Angleterre, 28 ans (62 apparitions, 3 buts)

Il est le titulaire sans choix avec Harry Maguire. Mais contrairement au très décrié défenseur de Manchester United, le défenseur de City est plus régulier et son entraîneur Gareth Southgate l’a encore cité en exemple face aux Etats-Unis (0-0). Il y a plus de concurrence au club, mais il joue beaucoup et Guardiola l’a utilisé à de nombreuses reprises dans le couloir droit, soit pour des raisons numériques (l’absence de Kyle Walker), soit pour des raisons tactiques.

Lire Aussi :  Carnet noir : Gianluca Vialli, légende du football italien, est mort

Aymeric Laporte, Espagne, 28 ans (18 sélections, 1 but)

Le gaucher, qui a subi une opération au genou en juin, a repris le jeu à l’heure avec City et a réussi à courir contre la montre pour se qualifier pour la Coupe du monde. C’était un sujet de préoccupation en Espagne, où il s’était imposé comme entraîneur depuis qu’il avait décidé de jouer pour La Roja il y a plus d’un an. Lié à son coéquipier Rodri, il est très apprécié par Luis Enrique pour ses qualités techniques dans le jeu espagnol.

Rodri, Espagne, 26 ans (1 but en 37 matchs)

Il est la sentinelle préférée de Pep Guardiola à City mais a pris du retard dans la formation de départ au début de la compétition et est toujours lié à son coéquipier Aymeric Laporte en Angleterre. Luis Enrique a choisi de faire reculer Rodri pour ajouter une touche technique à sa récupération plutôt que de choisir Sergio Busquets en Espagne 4-3-3. Et si le Citizen sait qu’il doit être plus méchant lorsqu’il joue en défense, il n’a pas besoin de trop se forcer. Il a déjà occupé ce poste à quelques reprises avec City.

Lire Aussi :  Syrie. Les familles des « disparu·e·s » méritent des réponses

Ruben Dias, Portugal, 25 ans (2 buts en 42 matchs)

Derrière les leaders historiques Cristiano Ronaldo et Pepe, il fait désormais partie des cadres au même titre que Bruno Fernandez ou Bernardo Silva. Il faut dire que le défenseur central est devenu l’un des meilleurs au monde à son poste depuis sa signature à City à l’été 2020. , pas vraiment aidé par le changement de coéquipiers à la charnière (Danilo Pereira lors du premier match et Pepe lors du deuxième match).

Nathan Ake, Pays-Bas, 27 ans (3 buts en 31 matchs)

A 28 ans, il a enfin atteint le plus haut niveau après avoir longtemps erré de prêt en prêt (il était à Chelsea). Arrivé à City à l’été 2020, il a aussi dû s’armer de patience pour se forcer et s’imprégner de la philosophie de Guardiola. Il fait désormais partie de la rotation et joue occasionnellement à gauche pour pallier le manque d’arrière latéral du champion d’Angleterre. En sélection, il est finalement nommé début 2022 et forme une solide défense à trois aux côtés de De Ligt et Van Dijk.

Lire Aussi :  La sale soirée de Rennes à Clermont, Toulouse s'amuse à Auxerre, Reims brille encore

Manuel Akanji, Suisse, 27 ans (1 but en 45 matchs)

Il était le dernier à arriver à City. Signé du Borussia Dortmund cet été, il est venu renforcer encore un effectif de joueurs déjà bien équipé. Cependant, l’international suisse a pu se faire une chance après une série de matchs et la blessure de Laporte. Guardiola apprécie la qualité de sa récupération dans le jeu, qui est souvent son arme de prédilection, comme on l’a vu lors de ses deux premiers matchs de Coupe du monde.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button