Séance surchauffée à l’Assemblée : “Tu vas la fermer ! ” lance un député sur la question des soignants non vaccinés

Dans la soirée du jeudi 24 novembre, la fin de la séance consacrée à la réintégration des tuteurs non vaccinés à l’Assemblée nationale était on ne peut plus animée.

Il fait chaud dans l’hémicycle. Hier soir, jeudi 24 novembre, et alors que l’ordre du jour était réservé au groupe LFI pour son créneau parlementaire, de vives discussions ont eu lieu entre l’opposition et le gouvernement sur la réintégration des tuteurs non vaccinés pour provoquer un ajournement de la séance. .

Raison ? Le député guadeloupéen Olivier Serva (groupe LIOT) s’est tellement énervé qu’il n’a pas pu être entendu pendant son discours qu’il a lancé “tu vas fermer”. Député de la Renaissance.

Lire Aussi :  Six engagés, cinq qualifiés : La France respire au classement UEFA

Vous utilisez des petites fraudes, comme vos idéaux, vous faites de la démocratie une honte avec votre mesquinerie, vous êtes une minorité, acceptez-le”, reprendra-t-il.

“Ce n’est pas possible…”.

Le président de séance a immédiatement répondu. « Oh, non, on ne peut pas discuter comme ça, la séance est ajournée », et pour terminer sa phrase, visiblement agacé : “Ce n’est pas possible…”:

L’élu outremer a condamné la technique utilisée pour ralentir le débat. Car la question de la réintégration des tuteurs dans les départements étrangers est un enjeu public. Plusieurs députés ont eu raison d’exprimer leur colère face à l’état des structures sanitaires hors de la capitale pour exprimer “le mépris du gouvernement”.

Lire Aussi :  l'Unsa se dit "prête" et "préparée" à une grève illimitée dès la semaine prochaine

“Pour ceux d’entre nous qui ont un calendrier complet de vaccinations, c’est moins de 20%”, a déclaré un autre député étranger.

“Des gens meurent sur des civières dans notre maison, on n’accepte (pas) que les députés de La République en marche (ancien nom du renouveau, ndlr) avec leurs sourires sournois ou que Monsieur Vérand vienne nous mépriser avec sa fabuleuse arrogance .” , à son tour, le député martiniquais Jean-Philippe Nilor (LFI) est intervenu, rapporte le HuffingtonPost.

Lire Aussi :  VIDEO. Miss France 2023 : rencontre avec Florence Demortier, Miss Midi-Pyrénées, qui rêve de la couronne

Pas de son

Une technique d’obstruction qui a clairement fonctionné, avec la suspension de la séance et un fort renforcement du rappel au règlement, le texte n’a pas été adopté.

Le porte-parole du gouvernement, Olivier Veran, a dénoncé “un niveau de tension jamais vu au Parlement depuis douze ans”. “J’aurais aimé que vous déployiez la même énergie lorsqu’il s’agissait de voter des mesures strictes pour protéger les Français, comme des couvre-feux.”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button