Prix de l’énergie : 10 milliards d’euros d’aides aux entreprises disponibles à partir de ce samedi

important
Afin de permettre aux entreprises de faire face à la hausse des prix de l’énergie, le gouvernement lance un programme d’aide de 10 milliards à partir de ce samedi 19 novembre. Guide.

Plus encore que les particuliers, les entreprises se préparent à faire face à une explosion de leurs factures d’électricité et de gaz. Pour les aider, et éviter fermetures et licenciements, le gouvernement prélève 10 milliards d’euros d’ici 2023. Artisans, PME ou grandes entreprises peuvent en bénéficier. Le service d’assistance sera ouvert ce samedi 19 novembre 2022.

En quoi cela aide-t-il ?

Les entreprises pourront bénéficier de majorations mensuelles. L’aide s’élève à 4 millions d’euros mais peut monter à 50 millions voire 150 millions d’euros pour les grands énergéticiens confrontés à la concurrence internationale. L’aide correspondra à l’augmentation de la facture de gaz ou d’électricité. Cet appareil est livré avec un écran de service équipant les TPE disposant d’un compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kVA.

Lire Aussi :  Économie d'énergie à Strasbourg. Des illuminations de Noël allumées dès 7h30 du matin... au lieu de 16h

Comment ça marche?

Le ministère de l’Economie souhaitait un dispositif “plus pratique, plus simple et plus rapide”. Pour en bénéficier, les chefs d’entreprise doivent se connecter, à partir de ce samedi, sur le site de l’administration fiscale : impots.gouv.fr. Il est possible d’y faire des simulations. Seules les factures énergétiques 2022 et 2021 (et parfois les EBE) seront publiées. Bercy s’engage à verser l’aide 10 à 15 jours après la demande du chef d’entreprise. La prise en charge actuelle couvre la période juin-juillet-août et septembre-octobre 2022. Pour novembre-décembre 2022, il faudra attendre début 2023.

Lire Aussi :  Quel forfait mobile à moins de 10€ est le plus intéressant en ce mois d'octobre 2022 ?

Quelles sont les conditions?

Pendant la période de demande d’aide, le prix de l’énergie payé par l’entreprise doit avoir augmenté de 50 % par rapport au prix moyen payé en 2021. Et les dépenses énergétiques pour septembre 2022 doivent représenter plus de 3 % des ventes de 2021. Ces conditions s’appliquent. artisans, PME ou agriculteurs, par exemple.

Lire Aussi :  le Parlement valide la désignation de Luc Rémont comme futur PDG

Pour les très grandes entreprises, éligibles à un soutien de 50 ou 150 millions, la consommation d’énergie en 2022 doit représenter plus de 3% du chiffre d’affaires en 2021. Et la consommation d’énergie du 1er semestre 2021 doit représenter plus de 6% du chiffre d’affaires du semestre. première. de 2022. De même, l’entreprise doit avoir un excédent d’exploitation négatif, soit un déficit de 40 % dans la période au cours de laquelle l’aide est due.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button