Noël Le Graët annonce le départ de Pascal Garibian, directeur technique de l’arbitrage

Ils l’ont voulue pendant plus d’un an et l’ont finalement eue. Ce jeudi, en comité exécutif de la FFF, le président Noël Le Gret a exaucé le vœu des présidents des clubs professionnels en annonçant le départ imminent du directeur technique de l’arbitrage (DTA) Pascal Garibien. Et puis nous l’a confirmé. « Nous allons vers un changement de stratégie dans la médiation, Le patron de la Fédération s’explique. je vais chercher Pascal (Caraïbes) vite Un changement est plus probable, mais cela ne signifie pas que tous les clubs gagneront leurs matchs. »

Après la Coupe du monde, force est de constater que les Caraïbes ne seront plus au pouvoir. “Vous ne pouvez pas nier qu’il y a des professionnels qui ne veulent plus de lui. explique Le Graët. Mais vous devez respecter votre contrat de travail. Je dois l’accepter et voir l’avenir avec. je lui dirai : « Pascal, on va arrêter. Maintenant, comment on fait ? “Pour le reste, qu’on évoque Anthony Gauthier ou Alain Sars, le nom de Stéphane Lanoy revient forcément. « En principe, nous aurons peu de candidats, Le Grete continue. Puisque nous imaginons que les Caraïbes s’en vont, il y en a encore quelques-uns. Chaque comité exécutif, où il y a des supporters, examinera quatre ou cinq personnes possibles et sélectionnera celles qu’il pense être les meilleures, dans un court laps de temps. »

Lire Aussi :  Mike Teunissen : «J'ai vécu de beaux moments avec Jumbo-Visma...»

“Ce n’est pas un coup de pouce pour les clubs de Ligue 1, mais une envie profonde de réformer les choses pour s’améliorer”

Jean-Pierre Revere, président de Nice

Lire Aussi :  Atonio titulaire et capitaine, Danty et Wardi remplaçants face à Castres

En effet, les professionnels ont mis beaucoup de pression sur la FFF pour mettre fin aux activités de Gharibyan, jugé trop rigide, enfermé dans ses certitudes et, selon eux, incapable d’évoluer. Ils ont reçu Eric Borghini, Président de la Commission Fédérale des Arbitres et membre du Comité Exécutif de la FFF. Se sentant lui-même menacé – les présidents de L1 l’ont compris – Borghini a laissé partir Garibien. Avant Le Gret, partisan de longue date à contre-vente et à contre-courant, son DTA s’est rendu compte qu’il n’avait plus le choix.

Le président de Nice, Jean-Pierre Revere, en charge du dossier de l’arbitrage dans le secteur professionnel depuis plusieurs semaines, ne veut pas gagner. « L’arbitrage est soumis à la FFF, Il se souvient immédiatement. Mais c’est vrai qu’on veut rendre notre Ligue 1 la plus spectaculaire possible, et l’arbitrage fait partie intégrante de ce projet. Nous avons donc travaillé sur cette question. Ce n’est pas un coup de pouce des clubs de Ligue 1, mais une volonté profonde de réformer les choses pour s’améliorer. Le but est de pouvoir travailler avec une ligne directrice différente. Le travail effectué par Pascal Garibien au fil des années a également été fructueux, mais dans l’évolution de notre projet, il était peut-être temps d’avoir un autre guide. Maintenant, nous voulons choisir une fédération DTA qui corresponde à notre développement souhaité. Mais le choix lui appartient. »

Lire Aussi :  Les notes de la 12e journée de Ligue 1 / Ligue 1 / J12 / SOFOOT.com

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button