Moselle. 10 hectares dédiés au photovoltaïque sur la Mégazone de Farébersviller/Henriville

C’est une vieille histoire qui, depuis de nombreuses années, met face à face le conseil départemental et la communauté de Freyming-Merlebach (CCFM). Mégazone Moselle-Est, un enjeu économique majeur pour les deux parties. Petit à petit, le CCFM a acheté des parcelles pour permettre l’implantation de petites entreprises appelées Grow. D’autre part, le Département envisageait, à défaut d’implantation d’une grande entreprise, la création d’un stockage photovoltaïque. Au milieu, EDF Energies nouvelles, qui avait postulé pour mettre en œuvre ce projet. Une solution a été trouvée, avec un espace de 10 hectares qui pourra accueillir cette réserve, au lieu des 30 à 40 hectares initialement prévus.

Lire Aussi :  Chèque énergie : voici comment connaître la somme que vous allez toucher en novembre !

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant “Je suis d’accord”des cookies et autres traceurs seront installés et vous pourrez voir le contenu (Plus d’information).

En cliquant “J’accepte tous les gâteaux”vous consentez au placement de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur notre site internet et nos applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données.
Gérer mes options

Lire Aussi :  comment le "bouclier tarifaire" a préservé l'économie française



Bon compromis

Lors de la réunion des dirigeants élus par la communauté, les discussions ont porté sur la création d’un chemin court pour permettre la reconnaissance de ce parc et qui couvre l’interdiction d’Henriville et de Farébersville, sur une petite zone. Une idée que soutient également le maire de Farébersville, Laurent Kleinhentz, qualifiant le visage précédemment prévu d'”insultant”. Pour Pierre Lang, “les négociations ont été pénibles, difficiles”, mais le compromis est acceptable, car “les efforts de chacun ont permis de réduire fortement la surface de ce parc photovoltaïque, car nous pensions que la zone industrielle n’était pas la meilleur endroit pour l’installer”. Mais cela pourrait ouvrir des portes pour d’autres projets.

Lire Aussi :  un guichet ouvrira samedi pour les entreprises

La commune a déjà autorisé EDF à créer cet espace dédié à l’énergie solaire. Sur les 90 hectares de cette Mégazone, le CCFM a trouvé sa juste part et ne renonce pas à poursuivre les négociations pour pouvoir fournir des terrains aux entrepreneurs. Une croissance économique locale qui peut aussi satisfaire le Département.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button