Ligue des champions – L’Atlético de Madrid prend la porte après son nul contre Leverkusen

Le miracle s’est produit sur un penalty inattendu de Yannick Carrasco après prolongation. Mais le Belge perdit son effort avant de voir Saul Niguez diriger le ballon au-dessus de la barre. Cette défaite, associée à un match nul 2-2 contre le Bayer Leverkusen par l’Atlético de Madrid, a éliminé Coloneros de la Ligue des champions lors de la phase de groupes. Le FC Porto qualifié. Les Espagnols regretteront leurs lacunes défensives et leur inefficacité devant le but.

Un match ne se termine pas au coup de sifflet final, mais lorsque le VAR décide. Clément Turpin l’a appris après six minutes de temps additionnel. Les assistants du Bayer Leverkusen l’ont rappelé pour avoir montré une main dans la surface, l’arbitre français a accordé le point de penalty et fait passer l’Atlético pour un véritable phénix.

Les Colchaneros ont attendu une grosse mi-temps pour s’y mettre, contraints de s’imposer au Wanda Metropolitano pour croire au huitième de finale après la victoire globale de Porto à Bruges (4-0). Un manque de créativité devant et des fautes appréciées des Madrilènes en défense (2-1) ont eu du temps à perdre après un premier acte en demi-teinte, puisque Moussa Diaby (9e) a perdu le ballon à Griezmann en ouverture du match. ), puis la Corée en seconde de Colum Hudson-Odoi (29e). Inspirés d’un 4-4-2 informe, les Colchoneros n’ont pas rattrapé les erreurs peu caractéristiques d’un Morata passé inaperçu et ont rapidement été lâchés au profit de Mathews Cunha (61e).

Lire Aussi :  Téhéran déclare de pas rester « indifférent » s’il était prouvé que la Russie utilise des drones de fabrication iranienne dans le conflit

Un Griezmann frustré

Les introductions de Rodrigo de Paul et Saul Niguez dès le début du deuxième acte et les hommes de Diego Simeone basculant sur un 3-5-2 ont entraîné un revirement, suivi rapidement d’une égalisation pour le premier nommé. la plupart de Les Colconeros ont retrouvé ce qui avait fait leur succès pendant une décennie sous le coach argentin : de grosses attaques dans le porteur et des projections rapides ballon au pied.

Mais Carrasco (60e), le buteur du premier match, et surtout Griezmann (58e, 60e, 81e) n’y sont pas parvenus ou ont buté sur l’excellent Hradecky. Le gardien finlandais était l’homme du match puisqu’il a sauvé le penalty inattendu de Carrasco en fin de match. On peut également signaler l’entrée très tardive de Joao Felix (87e), qui au vu du contexte pourrait être attribuée à Diego Simeone.

Lire Aussi :  manifestation contre les mégabassines dans les Deux-Sèvres

Pour la première fois depuis 2017, l’Atlético a été éliminé de la C1 en phase de poules. Net revers dans le groupe B, mais abordable, le Club de Bruges et le FC Porto s’en sont finalement étonnamment bien acquittés. La Ligue des champions réserve parfois de grosses surprises et des finales surprenantes.

la Ligue

Griezmann 2 – Fekir 1, l’Atletico a le sourire

23/10/2022 à 16h09

la Ligue

Griezmann, grande patience et grande libération

20/10/2022 à 16:16

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button