les jeunes salariés sont-t-il trop négligents ?

Tous ceux qui pensaient que les jeunes générations mieux armées et conscientes des dangers liés à la cybersécurité en subiront les frais. La société EY vient de publier les résultats d’une enquête sur le niveau de sensibilisation et les pratiques en matière de cybersécurité dans les entreprises. Pour y voir plus clair, les analystes ont interrogé 1 000 travailleurs américains.

Un vrai risque pour les entreprises

La découverte est douloureuse, car les plus jeunes membres de la génération Z (moins de 25 ans) et les milléniaux (personnes nées entre 1977 et 1994) sont les plus laxistes à cet égard.

Dans le détail, 58% de la génération Z et 42% des millennials ont tendance à ignorer les mises à jour obligatoires de leurs logiciels, contre 31% de la génération X (née entre 1966 et 1976) et seulement 15% des baby-boomers.

Lire Aussi :  Immobilier locatif : le classement des villes qui ont offert le meilleur rendement en 2022

De même, les jeunes générations utilisent plus souvent le même mot de passe pour leurs différents comptes professionnels. Enfin, les jeunes travailleurs sont plus susceptibles d’accepter les cookies des navigateurs Web sur leurs appareils professionnels que leurs aînés.

Tapan Shah, responsable de la cybersécurité chez EY, explique : Cette étude devrait être un signal d’alarme pour les responsables de la sécurité, les PDG et les conseils d’administration, car un grand nombre de cyberincidents peuvent être attribués à un seul individu. “.

Lire Aussi :  À Paris, un Burger King envahi par des militants L214 déguisés en poulets

Il ajoute: ” Le risque humain devrait être au sommet de l’agenda de la sécurité, en mettant l’accent sur la compréhension du comportement des employés, puis sur la construction de systèmes de cybersécurité robustes et d’une culture qui éduque, engage et récompense tout le monde dans les affaires. »

Par conséquent, les analystes fournissent des conseils précieux aux entreprises. Tout d’abord, il est important de créer une atmosphère de confiance mutuelle sur les questions de cybersécurité. Il faut éviter à tout prix que les salariés qui pensent avoir été victimes d’une tentative de piratage aient peur d’être coachés lors du signalement de l’incident.

Lire Aussi :  L’économie française termine l’année sur un coup de froid

Les employés sont mieux formés pour faire face à la cybermenace

Les employés doivent également être formés à ces questions clés. Enfin, comprendre le travail de vos collaborateurs est un enjeu clé pour anticiper les risques en aval.

Récemment, une enquête menée par la société ThriveDX menée auprès de 1 900 responsables de la sécurité et professionnels de l’informatique nous a apporté de bonnes nouvelles à ce sujet. Il apparaît que 97 % des organisations ont mis en place des mesures de sensibilisation à la cybersécurité pour leurs employés. Cela peut notamment se déployer à travers des activités de formation ou de simulation.

NordVPN

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button