Le volontariat solidaire international, qu’est-ce que c’est ?

A l’occasion du 10ème Forum expat, qui s’est tenu le 20 octobre 2022, nous avons rencontré Clarisse Bourjon, responsable de la reconnaissance et de la promotion du volontariat à l’association étatique France Volontaires, et seulement deux anciennes volontaires, Flora. Ben Checkrun et Vivienne Portier. Ils ont répondu à nos questions pour vous aider à comprendre en quoi consiste un Volontaire de Solidarité Internationale (VSI).

Qu’est-ce que le bénévolat?

Clarisse Bourbon : Le bénévolat est un acte désintéressé pour le bien public. La particularité du volontariat est que vous participez à une mission humanitaire à temps plein. Il existe différents types de volontariat et divers programmes soutenus par l’État.

Il existe des plans de bénévolat pour chaque profil pour tous les âges. Vous pouvez devenir bénévole lorsque vous êtes étudiant, jeune diplômé, salarié ou à la retraite. Un petit quiz sur le site de France Volontaires vous aidera à vous y retrouver.

Combien de temps dure la mission ?

Clarisse Bourbon : Citizen Services vous permet de vous engager jusqu’à un an, une fois dans une vie. Avec VSI, les missions sont plus longues. Cela peut aller jusqu’à 6 ans dans une vie. Il existe également des missions plus courtes, comme le bénévolat sur le chantier ou l’échange de compétences qui durent plusieurs semaines.

Lire Aussi :  Santé – AKDITAL inaugure l’Hôpital Privé de Tanger et son Centre International d’Oncologie Boughaz

Quelles sont les formes financières et pratiques du volontariat international ?

Clarisse Bourbon : La différence avec le bénévolat est que les bénévoles sont récompensés. Le bénévolat n’est pas un salaire car il n’est pas régi par le droit du travail. Cela permet aux volontaires de vivre dignement dans le pays où ils servent pour couvrir leurs dépenses quotidiennes. Des logements sont souvent disponibles. Des billets d’avion sont également disponibles.

Comment s’inscrire?

Clarisse Bourbon : Le site France Volontaires propose de nombreuses offres d’emploi. Vous pouvez postuler directement sur le site du Bureau du Citoyen ou via une institution spécifique telle que l’Agence de Coopération Catholique (DCC). Les associations sont évaluées lorsqu’elles participent à un dispositif soutenu par l’Etat, comme les services civiques ou les VSI. Nous vous garantissons de partir en bons termes avec des organisations qui ont des pratiques responsables et éthiques.

Nous vous conseillons de contacter l’espace bénévole. Bureaux France Volonaires dans les pays partenaires. Nous sommes 24 dans le monde. Les collègues sur le terrain connaissent très bien la structure de la coalition locale et sont en contact permanent avec l’organisation sur le terrain et peuvent guider et conseiller ceux qui souhaitent participer. Dans les pays où France Volontaires n’est pas disponible, nous vous recommandons de contacter l’ambassade. L’ambassade est étroitement liée à la structure associative locale et fournit également des services d’activités coopératives et culturelles qui peuvent guider les gens vers des associations éthiques. et pratiques responsables.

Lire Aussi :  Moscou accuse le Royaume-Uni d'être à l'origine des explosions sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2

Flora Ben Chekroun, agronome de formation, travaille actuellement au sein du Groupement de Recherche et d’Importance pour le Développement Rural (GRDR) après deux ans et demi en tant que VSI en Tunisie, Oasis. Pendant ce temps, Vivian Portier a rejoint DCC après avoir fait du bénévolat au Tchad pour promouvoir et développer le bénévolat en Afrique subsaharienne.

Quelle est la chose la plus mémorable que vous ayez faite pendant votre bénévolat ?

Vérification de Flora Ben : Vivre dans une oasis, c’est comme imaginer manger des dattes, boire du thé sous les palmiers et bavarder pendant des heures et des heures. J’ai découvert cela et j’ai eu une formidable opportunité de me battre pour la préservation de l’oasis. C’est quelque chose que je garderai dans mon cœur pour le reste de ma vie.

Viviane Porter : Le volontariat a été une expérience incroyable dans un pays qui m’a accepté. Là on parle français, mais beaucoup plus arabe tchadien. J’ai eu la chance d’arriver à l’espace French Volontaires où le jeune tchadien enseignait l’arabe. Toute cette expérience est vraiment incroyable. C’est difficile à mettre en mots. Pour le comprendre, il faut vraiment le vivre.

Lire Aussi :  Sunna Design brille à l'international avec ses lampadaires solaires

Quels conseils donneriez-vous aux futurs volontaires ?

Vérification de Flora Ben : Nous ne vivons pas dans un autre monde ! Ne vous inquiétez pas trop. Quand vous voulez migrer Quand vous voulez Mobility Go!

Viviane Porter : Vous osez sortir volontairement, et une fois sur place, vous devez oser parler aux gens et à votre association partenaire. De nombreuses compétences sont attendues sur le terrain, principalement liées à l’éducation, à la santé et à la gestion de projet, mais nécessitent également des animateurs radio, des bouchers et des boulangers. Alors sentez-vous compétent et ayez confiance en vos compétences !

Clarisse Bourbon : Mon conseil est de profiter de chaque instant de cette expérience incroyable. Nous l’avons vécu tous les trois, et nous sommes évidemment revenus transformés, la tête pleine de pensées. Alors profitez de chaque instant, de chaque opportunité qui se présente et de tous ceux que vous rencontrez ! Ce sont des choses qui durent toute une vie. Vous devez oser!

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button