Le sport, nouvel accélérateur pour Apple

La valeur d’Apple a augmenté de 17% en un an. Pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, la marque garde un œil attentif sur le monde du sport.

Observatoire du Sport Entreprise –Diplômé de la Sorbonne spécialisé dans les matières liées à l’Amérique Latine, Matthieu Sauvjot D’abord écrit des articles traitant de la géopolitique et de l’économie du continent avant de se tourner vers le sport. Il est actuellement rédacteur en chef de l’Observatoire du Sport Entreprise.

Il y a des entreprises qui n’ont jamais été au courant de la crise. En moins d’un an, la valeur d’Apple a augmenté de 17%, de quoi asseoir davantage son statut de marque la plus bankable au monde selon Forbes, et ce n’est pas près de s’arrêter là. La marque à la pomme tente désormais de s’implanter dans le domaine du sport.

Engagez-vous…

Si Apple a pu devenir le leader financier des GAFAM, c’est avant tout grâce à une stratégie bien rodée basée sur le renouvellement régulier de sa gamme de produits, ainsi que le système d’élargissement des abonnements diversifiés. Chaque année, elle sort de nouvelles versions de ses produits phares, offrant des performances améliorées et de nouvelles fonctionnalités pour convaincre ses clients les plus fidèles de mettre à jour leurs appareils et de prendre le train en marche. Mais le coût négligeable de ces produits et leur durée de vie relativement longue (de l’ordre de cinq à sept ans pour l’iPhone) réduisent l’utilité marginale des innovations, entraînant une stagnation des ventes. Autant dire qu’Apple a tout intérêt à diversifier ses sources de revenus pour conserver son leadership, et c’est là que les abonnements entrent en jeu.

Lire Aussi :  Dan Martin : «On vit un âge d'or, le mérite en revient à Pogacar»
Chiffre d’affaires d’Apple en 2012 Statistiques.

Dans son dernier rapport, Apple a recensé un total de 860 millions d’abonnements payants pour ses différentes plateformes, et il y en a pour tous les goûts. Des plus généralistes comme Apple TV+ (streaming) ou Apple Music aux plus spécifiques comme Fitness+ et AppleCare, le géant de la tech propose au moins un service capable de convaincre n’importe quel utilisateur.

Les revenus générés par ces services sont bien inférieurs à ceux liés à la vente, ne comptant qu’une dizaine d’euros pour la plupart des abonnements, alors que vous débourserez plus d’un millier d’euros pour posséder le dernier téléphone, mais les intérêts sont nombreux. Les revenus sont réguliers, il est facile de calculer son chiffre d’affaires trimestriel ou annuel, mais surtout, il y a une réelle opportunité d’entretenir une clientèle toujours plus large et diversifiée, si à terme il pense ne plus pouvoir se passer des services offert, pour y parvenir, Apple mise désormais sur le secteur du sport.

Développer vos clients est le sport

Pour accélérer sa croissance, miser sur les offres sportives fait désormais partie des stratégies adoptées par la marque à la pomme, ce qui n’est pas surprenant en soi, l’alliance entre les GAFAM et ce secteur semble claire. Après tout, Amazon a fait une entrée remarquée en mai 2021 en diffusant une partie des matchs de Roland-Garros ou, plus récemment, en acquérant les droits de diffusion du “Thursday Night Football” de la NFL sur Prime.

Bien sûr, Apple ne peut pas être laissé pour compte et la réponse a été rapide. Début 2022, le géant de la technologie a signé un accord avec la Major League Baseball pour diffuser “Friday Night Baseball”, et quelques mois plus tard, il a acquis les droits de diffusion de la Major League Soccer (le championnat de football aux États-Unis). Pour diffuser certains jeux sur Apple TV + pendant dix ans. De lourds investissements destinés à générer des profits grâce à de nouveaux abonnés, mais aussi des ventes résultant de placements de produits effectués entre les annonces.

Lire Aussi :  Montauban et Biarritz enchaînent, Oyonnax fait le gros coup à Agen

Le poids d’Apple dans l’industrie musicale joue un rôle majeur dans la conquête du marché du sport.

En 2014, Dr. Apple a finalisé l’acquisition de Dre Beats, une société qui produisait des écouteurs, des écouteurs et des haut-parleurs haut de gamme, qui était à l’époque le leader du marché américain. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais outre-Atlantique la marque a inspiré des personnalités du sport comme LeBron James (NBA), Serena Williams, Simone Biles (gymnastique) ou Odell Beckham Jr. (NFL). Quelques-uns, permettant ainsi de sauter sur le marché secondaire en toute discrétion.

51% des téléspectateurs du Super Bowl regardent l’intégralité de l’émission de mi-temps. Front Office des sports

Récemment, en août 2022, Apple a signé un contrat de 50 millions de dollars sur cinq ans avec la NFL pour s’associer au célèbre spectacle de mi-temps du Super Bowl. Pour mémoire, on estime que plus de la moitié des 120 millions de téléspectateurs ont regardé pour la dernière fois l’intégralité de l’émission. Un public immense et une présence événementielle qui restera à coup sûr dans l’histoire.

Ces services vous ressemblent

La plus grande difficulté pour réussir à établir une présence dans ce secteur est peut-être sa multiplicité. Bien que tous les téléspectateurs ne regardent pas les mêmes programmes, tous les clients Apple ne se livrent pas aux mêmes activités ou ne sont pas disposés à s’abonner à un service qui le fait. Pour ce faire, certains produits Apple sont comme des chevaux de Troie. Prenez la dernière Apple Watch Ultra par exemple, cette montre connectée conçue pour les pratiquants de sports extrêmes présente les mêmes avantages et inconvénients que les autres produits de la marque, économiquement parlant, pour concurrencer Garmin, l’un des leaders en la matière. Prix ​​de vente élevé, mais besoin de renouvellement limité. Alors, encore une fois Apple a fait en sorte de proposer un abonnement adapté auquel la plupart des utilisateurs du produit ne pourront pas résister. Là réside une autre grande force de la marque, sa capacité à apporter un service sur mesure aux clients. Par exemple,

Lire Aussi :  Ligue des champions - L'Atlético de Madrid prend la porte après son nul contre Leverkusen

C’est précisément ce qui permet d’attirer et de fidéliser davantage de clients au sein de la gamme de produits proposée par le très spécifique Fitness+, grâce aux nombreuses fonctionnalités qu’il propose. Ils s’adaptent parfaitement. La banque américaine JP Morgan estime également que le service Fitness+ dépassera les 3,6 milliards de dollars de revenus d’ici 2025, soit douze fois plus qu’en 2021, ce qui n’est pas surprenant étant donné qu’Apple représentait 30,1 % des ventes mondiales de montres connectées l’an dernier.

Cependant, cet intérêt soudain pour le monde du sport va au-delà des considérations financières, voire d’une opportunité pour la marque à la pomme d’étoffer sa gamme d’abonnements. Ce qui a commencé est un véritable élargissement de son univers, permettant d’associer non seulement un territoire, mais aussi une image à des valeurs adaptées, cet engagement est le signe de s’inscrire dans la durée.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button