Île-de-France : le 3117, nouveau réflexe pour les victimes de violences sexuelles dans les transports

Encore méconnu, le numéro d’urgence 3117 est pourtant un outil important pour dénoncer les violences sexuelles et sexistes dans les transports en commun en Ile-de-France. C’est en tout cas le message que veut faire passer Valérie Pekrese, incitant les femmes victimes ou témoins à s’en servir.

Ce mercredi 23 novembre, lors d’une visite au poste de commandement de la sécurité nationale SNCF, Valérie Pecrese, présidente de région et IDFM, a évoqué l'”omerta” qui existait encore autour des violences sexuelles et sexistes faites aux femmes, notamment dans les transports en commun. A cette occasion, il a rappelé l’importance du numéro d’urgence 3117, qui permet d’obtenir de l’aide en cas d’attentat, que l’on soit victime ou témoin.

Accompagnement “efficace”

“Au cours des 9 premiers mois de 2022, 21% des actes de violences sexuelles ou sexistes sur le secteur SNCF des transports publics d’Ile-de-France ont été signalés via cette ligne, contre 74% par les agents eux-mêmes (agents de gare, conducteurs…)”, s’est réjoui Frédéric Beloire, sous-directeur des opérations de sécurité ferroviaire (Suge), qui note que “si le numéro n’est pas ancien, de plus en plus de personnes l’utilisent. Appel.”

A l’entendre, le système fonctionne également bien, alors qu’une cellule spéciale a été installée au cœur même du poste de commandement national de la sécurité SNCF. Ainsi, une fois l’appel avec une victime ou un témoin potentiel terminé, les agents du 3117 peuvent activer l’envoi immédiat des équipes Suge voire de la police si nécessaire.

En septembre dernier, à l’appel d’une femme pour condamner les agissements répétés d’un homme de la ligne P de la Transilienne, grâce à son signalement, il a été possible d’arrêter ce « harceleur ». Même une opération de terrain a été organisée au cours de laquelle il a été pris. Du coup, pas moins de trois femmes ont porté plainte contre lui, dont l’agent qui s’était occupé de la femme qu’il pelotait. Il est en garde à vue et sera jugé aujourd’hui sur l’acte d’accusation.

Soutenir “l’efficacité” de la prise de parole des victimes, selon Valérie Pekrese, qui estime que le 3117 est “beaucoup plus efficace” que d’appeler la police, “qui n’interviendra pas”, selon elle. “Cela permet de communiquer avec des agents socialement formés prêts à intervenir”, résume l’élu d’Ile-de-France, qui a récemment annoncé son intention de créer ses propres brigades de sécurité auprès du public francilien. le transport.

Application dédiée

Ce numéro d’urgence est également disponible dans une application spéciale « Alerte 3117 », sur laquelle il est possible de signaler un incident « en toute discrétion », qu’il s’agisse d’un problème de sécurité, d’indécence, de gêne ou encore de violences sexuelles et sexistes. “Nous voulions avoir un système très discret, nous pouvons soit téléphoner, soit écrire”, explique Valérie Pekrese.

Dans cette application, “une icône de la main sur les fesses plutôt expressive”, comme elle la salue, représente l’onglet réservé au signalement des violences sexistes ou sexuelles. Sur près de 11 000 appels reçus entre janvier et septembre 2022, environ 5 % concernaient des actes de violences sexistes ou sexuelles.

Et si les cas de violences sexuelles semblent en augmentation constante, alors le président de la région précise que cela est dû au nombre de faits condamnés, qui ne cesse d’augmenter. Et aussi heureux que l’on puisse désormais accompagner les victimes jusqu’au dépôt de plainte.

Le conseil d'administration d'Ile-de-France Mobilités IDFM) se réunira le 7 décembre.

Impatiente d’aller plus loin, Valérie Pekrese plaide pour une meilleure vidéosurveillance dans les transports en commun. Bien que de nombreux trains soient aujourd’hui équipés de systèmes de sécurité vidéo, ils n’envoient pas d’images en direct. Pour avoir accès aux photos, vous devez en faire la demande sous 72 heures maximum. C’est pourquoi il est important de “condamner rapidement les faits et porter plainte”, insiste Valery Pekrese.



Source

Lire Aussi :  La production mondiale de vin s'annonce modeste en 2022, la France au-dessus de la moyenne

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button