Des illuminations de Noël sobres mais joyeuses

Les illuminations de Noël des Champs Elysées ont été installées cette année, contexte oblige, sous le signe de la sobriété. Et il en fut ainsi pour cette cérémonie du dimanche soir. En effet, il y eut une première partie avec la fanfare picarde La Vaillante, venue apparemment de Saint-Quentin, mais seulement en deux morceaux. Pour le reste, pas un long discours.

Les célébrations ont été initiées par une brève introduction de Marc-Antoine Jamet, président du Comité des Champs-Élysées, qui a vanté les “illuminations raisonnables et durables”.

“Un moment de fête dans un monde qui ne va pas si bien”

Quelques mots aussi d’Anne Hidalgo, pour qui “ces illuminations sont un moment de fête dans un monde qui ne va pas si bien”. Et surtout, le sourire de l’acteur Tahar Rahim, parrain des célébrations, qui a rappelé son “plaisir d’être là” et remercié pour le “privilège” d’avoir été choisi. A mille lieues de son personnage flippant dans la série Netflix Le serpent.

Et c’est quelques minutes après 19h que le bouton du buzzer a été enfoncé, illuminant les arbres des Champs de belles guirlandes et provoquant une pluie de confettis jaunes et blancs. Par la suite, les sourires ont été nombreux sur scène, notamment chez deux jeunes de l’association Petits princes, qui soutient les enfants malades. La mairesse du 7e arrondissement, Jeanne D’Hottesser, brillait dans sa veste dorée, son chandail de Noël et son enthousiasme toujours présent année après année. Et c’est Olivia Polsky, assistante commerciale, qui a pris le traditionnel selfie de groupe, tandis que le député LREM Sylvain Maillard a réussi à se prendre en photo avec Tahar Rahim.

Lire Aussi :  l'Unsa se dit "prête" et "préparée" à une grève illimitée dès la semaine prochaine

Marc-Antoine Jamet n’a eu que des éloges pour le parrain des Lumières. “Il a donné à l’avenue la dimension qui est la sienne. Nous avons besoin de quelqu’un d’exceptionnel, et il est exceptionnel. Et surtout, il est plein de gentillesse. “Sans tarder, le “grand-père” a appelé le président de la commission, qui venait d’apprendre la naissance de sa petite-fille.

Lire Aussi :  Jacques Bouthier accusé de viols sur mineurs : "Un grand malade", les confidences de l’épouse de l’ex-PDG d’Assu2000

Parmi la foule nombreuse au dévoilement des lumières, Thierry et Christina ont apprécié les festivités ; “C’est la première fois que je viens et c’est sympa. Et c’est mon compagnon brésilien qui m’a informé, natif de Paris, de la cérémonie. Shelley, Ajay et leurs deux enfants sont venus en touristes avant de retourner à New York pour Thanksgiving. “C’est très beau”, a commenté le père de famille qui est arrivé ici avec un peu de désinvolture. “Nous ne savions pas que c’était l’éclairage, et nous avons vu beaucoup de monde, et nous nous sommes approchés. “Kathy et sa fille Amel n’ont pas eu cette chance. “Nous avons quitté la maison trop tard et avons raté la cérémonie”, dit Kathy avec déception. Nous étions en avance l’an dernier, mais nous reviendrons l’année prochaine. »

Lire Aussi :  La France remporte le match des influenceurs contre l'Espagne, record d'audience battu

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button