“De mes 15 à mes 17 ans, j’ai été manipulée, harcelée moralement et sexuellement”

La chanteuse et musicienne française Claire Pommet alias Pomme pose lors d'une séance photo le 3 février 2020 (Photo de Martin BUREAU / AFP) (Photo de MARTIN BUREAU/AFP via Getty Images)

La chanteuse et musicienne française Claire Pommet alias Pomme pose lors d’une séance photo le 3 février 2020 (Photo de Martin BUREAU / AFP) (Photo de MARTIN BUREAU/AFP via Getty Images)

Tous les univers ont été touchés par le mouvement #MeToo et la musique ne fait pas exception. Apple, invité du plateau de la Star Academy ce samedi 5 novembre, fait partie de ceux qui ont dénoncé les violences subies. Des mots durs, mais nécessaires pour éviter que de tels actes ne se reproduisent.

De Coeur de Pirate à Barbara Pravi, de nombreux artistes ont dénoncé au fil des ans le harcèlement moral et sexuel auquel ils ont été confrontés dans le monde de la musique. La communauté du show-business est particulièrement présente depuis le début du mouvement #MeToo, sans doute parce qu’elle fait l’objet d’une telle promotion. Mais pour les personnes concernées, il est toujours difficile de parler de tels sujets.

Vidéo. La chanteuse Apple révèle d’où elle tire son surnom

La poignante lettre ouverte de Pomme

En 2021, il est écrit que la jeune chanteuse Apple a décidé de raconter son histoire. Il faut dire que la jeune femme était encore mineure à l’époque, comme elle l’explique dans une lettre ouverte publiée juste avant « Victoires de la musique », dans les colonnes de Médiapart, et dans laquelle elle décrit son « arrivée dans la musique ». l’industrie” comme “traumatique”. “De l’âge de 15 ans à 17 ans, j’ai été manipulée, harcelée moralement et sexuellement, sans en avoir manifestement conscience à l’époque. J’étais l’objet de quelqu’un, façonné selon ses fantasmes et ses déviations psychologiques”, écrit-elle.

Lire Aussi :  L’appartement de Mme du Barry restauré, la quintessence de l’art de vivre au XVIIIe siècle

La violence qui est passée par le manque de choix à plusieurs niveaux, critiquer, humilier… Bref, des choses qui rappellent ce qu’a pu vivre Britney Spears durant ses jours de tutorat : “Je n’ai rien choisi dans ma vie (comportement , rencontres), mon apparence (vêtements, maquillage, épilation) ou la direction artistique de mon propre projet musical à l’époque.”

Elle veut parler pour qu’il n’y ait plus de silence

Aujourd’hui, Apple en est conscient : « J’ai été manipulé au point d’avoir complètement perdu confiance en moi, confiance si fébrile à cet âge-là. » Être un adulte de 30 ans face à une ado de 16 ans et la briser. Pouvoir lui faire croire que c’est elle le problème, la sexualiser, la rabaisser, la contrôler. La laisser marcher les pieds sur les ruines d’une santé mentale détruite. Ne plus jamais donner de nouvelles.

Lire Aussi :  Dossier : L’enfance des livres

Son passage à la “Star Academy”, avec de jeunes artistes qui s’apprêtent à entrer dans le monde du show-business, est tout sauf banal. Elle devrait être en mesure de leur donner des conseils pour qu’ils ne tombent pas dans les mêmes pièges qu’elle l’a fait par le passé. “Ici où je suis, j’ai décidé de dire les choses. Ne plus laisser la peur régner, la peur de quoi, je ne sais même pas”, a-t-elle confié à Médiapart. Un acte nécessaire pour rendre l’environnement du divertissement plus sûr pour les femmes et les jeunes artistes en général.

Elle a également déclaré récemment dans une nouvelle lettre à une adolescente qu’Apple est revenue sur cette période difficile : “Si je pouvais, j’aimerais un moment, un tout petit moment, pour étreindre votre petit corps brisé de l’année. 2014- 2015, parce que tu ne comprends pas, mais que tu es complètement brisée et que tu fais semblant de pouvoir y faire face seule, tu ne comprends même pas ce qui ne va pas. Tu veux toujours croire que tu n’as besoin de personne”, regrette-t-elle avant d’élaborer , “Mais maintenant, j’apprends à me respecter, à accepter les limites de ce que mon corps et ma tête peuvent faire, j’essaie quand même. Le perfectionnisme qui t’a détruit vit encore quelque part dans mon estomac, mais je sais comment le dire de se taire, de fermer sa grande gueule et de dormir quand je suis malade.” Une belle avancée, même s’il avoue se sentir envahi par « le sexisme, le racisme, les inégalités et les discriminations, tout ce qui ne va pas en 2022.” Preuve que le combat n’est pas encore terminé.

Lire Aussi :  Alain Chabat attriste les fans avec une annonce concernant « Burger Quiz »

Lire aussi

>> Suite au mouvement #MusicToo, Cœur de Pirate rachète leur label

>> Flore Benguigui, Cœur de Pirate, Barbara Pravi… Les chanteurs sortent du silence pour #MusicToo

>> La chanteuse Apple a écrit une lettre à l’adolescente qu’elle était

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button