Conseil de Paris : boycott des LR, taxe foncière assumée… revivez la première matinée de débats

13:00

La séance est suspendue

L’adjoint au maire de la ville, Patrick Bloch, annonce la clôture de la séance. Les débats reprendront à 14h45. La présence des élus LR à la séance d’aujourd’hui après-midi n’a pas encore été confirmée.

12h47

“La droite critique ce qu’il fait dans toutes les communes qu’il dirige, mais en pire.”

“Aj ferait mieux de balayer devant sa porte. Car si la taxe foncière monte à 20 % à Paris, elle est de 56 % à Angers, 55 % à Amiens, 54 % au Havre. Quel est le point commun entre toutes ces villes ? Ils sont dirigés par la droite”, a-t-il écrit sur Twitter.

12h17

Anne Hidalgo dénonce le boycott de LR

Alors que les premiers débats touchaient à leur fin, la maire de Paris a remercié “les deux groupes d’opposition qui ont pris part aux débats”, à l’opposé des LR et de leur chef Rachida Dati.

“Enfin, merci de n’en accepter aucune jouer de la trompette nos débats ici, dans cette assemblée, ni même la politique du siège vide, qui ne mène pas à grand-chose », déclare le président du conseil.

12:12

La majorité continue de soutenir les décisions d’Ann Hidalgo

Maya Akkari, élue du groupe Paris en Commun depuis le XVIIIe siècle, suit la ligne proposée par le maire de Paris. « Soyons clairs, nous ne sommes pas tellement aidés par le gouvernement actuel, qui ne rembourse pas ses dettes », clame-t-il. Il continue. “Il n’est pas toujours à l’écoute des quartiers et au lieu de les soutenir, il cherche à les déstabiliser”, regrettant notamment d’avoir rejeté la proposition d’augmenter les taxes de séjour des palaces 5 étoiles de la capitale.

“Nous sommes avec vous, Madame le Maire, sur le choix d’augmenter la taxe foncière. Nous pouvons nous le permettre compte tenu de son taux relativement faible », a-t-il rappelé.

12h04

La taxe foncière au cœur du débat

Rappelons que c’est avec ce tweet publié la semaine dernière qu’Anne Hidalgo a annoncé la hausse de la taxe foncière. “Nous n’avons pas d’autre choix”, a-t-il écrit.

L’augmentation du taux de la taxe foncière de 7 points le fera passer de 13,5% à 20,5%.

“Ce sont les Parisiens qui vont payer”, a critiqué Rachida Dati en début de séance. “Nous refusons d’être complices du braquage des Parisiens, ce que vous allez encore faire”, a-t-il déclaré à la maire de Paris.

11h41

Images LR Boycott sélectionnées

Agnès Evren, élue de la 15e circonscription, dénonce “la mascarade du débat budgétaire”.

11h34

L’opposition réclame une réforme structurelle du budget

“La ville a continué à dépenser à volonté, sans améliorer significativement la qualité de vie des Parisiens”, regrette le maire du 5e arrondissement. Florence Berthoud (ancienne LR, élue Indépendants et Progressistes) déplore pour sa part la « dégradation financière de la ville ».

« Envisagez-vous de réduire la course effrénée à dépenser pour briser cette spirale mortelle ? “. Il regrette l’absence de réformes structurelles dans le budget.

11h25

Les communistes veulent « re-communiser » certaines missions

Ils devraient être “repensés au profit des usagers et des agents”, plaide Raphael Primen, un élu communiste qui souhaite se tourner le moins possible vers des sous-traitants. “Il s’agit de la propreté ou même de la propreté de notre espace”, dit-il.

Il rappelle que la commune est l’un des plus gros employeurs d’Ile-de-France, avec plus de 55 000 agents.

11:20

La question de l’incertitude étudiante intervient dans le débat

Face à un phénomène de plus en plus constaté dans les villes étudiantes, dont Paris, l’élue écologiste Nathalie McQueen propose en 2023 “la coordination des politiques publiques avec les autres acteurs en faveur de la lutte contre la précarité étudiante”. Il demande “d’allouer les fonds nécessaires” et d’aider les jeunes qui ne sont pas forcément au courant de toutes les aides qui peuvent leur être allouées.

En raison de la précarité énergétique et des “alertes graves et nombreuses”, des élus écologistes proposent “une aide municipale accrue” sans attendre la ronde des factures impayées.

11h00

Flyers du groupe Changer Paris

L’ensemble des élus du Changeur Paris (LR) continue de pointer du doigt la politique budgétaire initiée par Anne Hidalgo. Sur Twitter, ils ont diffusé une photo de tracts reprenant leurs revendications et affirmant que la dette de la commune a augmenté “de 116% d’augmentation de la dette depuis 2013” lorsque l’on tient compte des loyers capitalisés.

Rudolf Granier, élu du 18e, écrit que son groupe “refuse d’assister à l’effusion de sang des Parisiens”. Aurélien Veron rappelle qu’il a « reçu le rapport [budgétaire] officiel (brièvement) trop tard pour faire notre travail d’élus.”

10h50

Augmentation de la taxe foncière. “le seul levier possible” assure Ian Brosati

Invité de la matinale de France Bleu Paris ce mardi, Jan Brossat assure que la hausse de la taxe foncière reste “le seul levier possible”. L’adjoint au maire pour les questions de logement poursuit. “La plupart des Parisiens ne paient pas de taxe foncière (…) car elle est payée par les propriétaires”, rappelant qu’un tiers des propriétaires de la capitale le sont.

Lire Aussi :  "Vague de froid", "bulle d'air froid arctique"... les scientifiques s'élèvent contre la multiplication des fake news de météo

“A Paris, c’est beaucoup plus bas que dans la grande majorité des villes françaises”, assure-t-il.

10h37

La majorité, à son tour, conteste les arguments des républicains

“Madame Dati aurait aussi pu nous dire quels prix elle souhaitait augmenter”, poursuit Rémy Ferro, élu du 10e arrondissement, évoquant le prix du restaurant. « Se contente-t-il de répéter des éléments de langage macroniste ? “, il continue.

“Maintenant, c’était à elle de parler”, poursuit Anne Hidalgo. Les sièges du groupe LR restent vides.

10h29

Anne Hidalgo “a trahi toutes ses paroles”, poursuit Dati

“Ce que nous condamnons à partir de 2020 et bien avant, (…) c’est la ruée budgétaire qui conduit Paris à la faillite”, a-t-il rappelé, assurant qu’il “a trahi toutes ses paroles”.

10h22

Les centristes témoignent aussi de leur contestation

“La hausse de la taxe foncière nous permet d’équilibrer le budget et de retrouver des marges de manœuvre”, plaide Maud Gatel, présidente du groupe central du Conseil de Paris, qu’elle qualifie d’insuffisante.

“Dépenses incontrôlées, emprunts massifs, le truc comptable pour remplir son budget tous les ans (…) ne laisse d’autre choix” que les impôts, dont la taxe foncière, déplore l’élu.

10:14

Anne Hidalgo termine son discours

“Je suis désolé qu’on ne puisse pas avoir une présentation d’un autre projet, d’une autre voie”, conclut le maire, rappelant l’absence d’élus LR devant lui. Il est applaudi par la majorité.

10h06

Certains propriétaires devraient être exonérés de cette taxe foncière

“Nous sommes exonérés à 100% des ménages fragiles”, a-t-il poursuivi, évoquant notamment les plus de 75 ans ou les bénéficiaires de l’allocation adulte handicap.

10h04

“Je ne pourrai pas faire face à cette obligation”, spécule Hidalgo sur la taxe foncière

Anne Hidalgo l’avoue, elle “s’était engagée à ne pas augmenter les impôts des Parisiens”. “Je n’ai pas pu tenir cet engagement”, a-t-il admis.

La taxe foncière va augmenter de “7 points”, confirme-t-il, évoquant l'”instrument de solidarité des Parisiens”. “Nous ne pourrons pas vivre dans une ville où la température prévue atteindra 50 degrés”, clame-t-il.

10:00

Anne Hidalgo justifie sa proposition de budget

“Nous faisons un choix en refusant de dégrader nos services publics”, avance Anne Hidalgo, défendant sa proposition de budget. “Fermer nos piscines”, “réduire les places en maternelle”, “Accueillir moins d’enfants dans nos PMI”, “augmenter le prix de la cantine”… Autant d’appareils auxquels la maire de Paris ne veut pas toucher.

09:52

170 millions d’euros prévus pour les dépenses énergétiques dans le budget 2023

Anne Hidalgo met en avant “une situation difficile pour toutes les communes”, “qui n’a pas été prise en compte par le gouvernement”, citant logiquement le cas de Paris. Les dépenses énergétiques s’élèveront à 170 millions d’euros dans le budget 2023, soit “100 millions de plus qu’à Paris 2021”, assure-t-il.

Lire Aussi :  un journaliste iranien, diplômé et installé en France, a été arrêté

09:47

Une situation “saine” assure Anne Hidalgo

“Paris a la chance d’avoir une situation financière saine”, répond le maire de Paris. Immobilier, chômage faible, reprise du tourisme… Anne Hidalgo assure un semestre de bonne dynamique à la ville, malgré les inquiétudes et les reproches de l’opposition.

09:46

Changer Paris (LR) a quitté le conseil d’administration

Comme prévu, les députés LR et leur chef ont quitté le Conseil de Paris. La semaine dernière, ils ont annoncé qu’ils ne souhaitaient pas participer à “cette parodie du débat budgétaire”.

09:41

Rachida Dati dénonce le “mépris” d’Anne Hidalgo

Au Conseil de Paris, Rachida Dati, la chef de file des républicains, ouvre le débat et invoque le règlement de l’assemblée. Le rapport d’orientation budgétaire aurait dû être connu “dans les deux mois suivant le vote du budget”, affirme-t-il. “Ce document aurait dû être envoyé au plus tard le mercredi 2 novembre. (…) On l’a eu dans l’après-midi du lundi 7 novembre, du jamais vu”, assure Rachida Dati. Et continue. “En même temps (…) vous avez un peu honteusement décidé d’augmenter la taxe foncière avec un tweet. Quel mépris, quel irrespect ! “.

09:35

Une rue ou une place portera le nom de Nikol Katala

Plusieurs élus continuent de rendre hommage à l’ancienne ministre de Chirakian, dont Maud Gatell.

09:24

Nikol Katala a été honoré à son tour

Un nouvel hommage et une nouvelle minute de silence sont organisés, cette fois en l’honneur de l’ancienne conseillère de Paris, élue du XIVe arrondissement, Nicole Catala, décédée le 19 octobre à l’âge de 86 ans.

09:20

Hommage à Patrick-Olivier Picour, ancien député

La séance débute par un hommage à Patrick-Olivier Picour, l’ancien adjoint au maire de Paris, décédé le 28 septembre à l’âge de 71 ans.

Anne Hidalgo se souvient “d’un homme curieux et créatif” et adresse ses condoléances à “sa famille, ses amis, ses proches”. Après une minute de silence, Jack-Yves Boho (LR) prend son tour.

09:12

Anne Hidalgo préside ce conseil

La Maire de Paris vient d’ouvrir la première journée du Conseil de Paris. La première partie de la matinée sera consacrée au rapport de la session d’octobre.

09:11

Bonjour!

Bienvenue dans cette retransmission en direct des débats du premier jour du Conseil de Paris.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button