« C L’Hebdo » : s’estimant censuré, Pierre-Emmanuel Barré claque déjà la porte de France 5

Trois chroniques et puis il s’en va. Contrairement à ce qui était encore prévu cet après-midi, Pierre-Emmanuel Barré était absent ce samedi soir de “C L’hebdo” de France 5, l’émission qu’il a rejointe le 7 janvier, en raison du lancement de la version longue qui se termine désormais à 20h : 55 “Je ne serai pas sur le plateau. Ni ce soir ni le lendemain. On m’a demandé de retirer trop de choses de ma chronique pour que ce soit acceptable de ma part et France Télévisions ne veut donc pas que ça soit diffusé”, a expliqué l’humoriste au “Parisien”.

“Ce n’est pas possible pour moi de travailler pour eux et pour eux de travailler avec moi. Un peu de déjà-vu”, a ajouté, sans plus de commentaire, celui qui avait déjà claqué la porte de France Inter en 2017, se considérant censuré.

“Cette réunion n’a pas eu lieu, c’est dommage”

Après une diète médiatique de cinq ans, Pierre-Emmanuel Barré a convaincu le présentateur Ali Baddou, avec qui il a travaillé à Canal + dans “La Nouvelle Édition”, de revenir à la télévision. Mais après trois éditions de “C L’hebdo”, la comédie était loin de faire l’unanimité au sein de la chaîne comme de la production. La semaine dernière, sa chronique cinglante sur Cyril Hanouna a fait frissonner les couloirs du groupe public. Son humour tras “ne colle pas au style de la chaîne”, souffle un responsable. “Je ne comprends pas pourquoi Ali Baddou diffuse ça”, dit un autre.

Lire Aussi :  Netflix, Disney+, HBO Max... James Cameron dénonce "l'arnaque" du streaming pour le public

“Je ne remets pas en cause son talent. Il ne manque pas de lui et c’est pourquoi nous nous souvenons de lui. Mais il y a un décalage de ton entre sa chronique et celle que nous avons construite sur notre émission. Nous essayons des choses régulièrement. Cette nomination n’a pas été reçue, c’est dommage », suppose Justine Planchon, présidente de Mediawan Productions, qui produit le magazine.

Lire Aussi :  Comment Zlatan est devenu Antivirus, l’une des têtes d’affiche d’Astérix et Obélix

Pour Cyril Hanouna, Pierre-Emmanuel Barré est “un Guignol qui a fait un mauvais croquis”

Samedi dernier, rejetant une longue critique acerbe de Cyril Hanouna, hostile au service public, Pierre-Emmanuel Barré s’en est ainsi pris au dirigeant de C8.

« Cyril a raison, c’est dommage ! 4 milliards (budget pour l’ensemble de la radiodiffusion publique) pour finir avec “Fort Boyard”, “Tout le monde a une opinion” et “N’oubliez pas les paroles”. (…) Après, il faut être honnête, il n’y a pas que le service public qui est à blâmer si tous les programmes sont cassés. Ils les achètent directement à Banijay. C’est une entreprise manufacturière. Et qui sont les actionnaires de la boîte ? Cyril Hanouna ! (…) Si c’est lui qui approuve les programmes, ça explique pas mal de choses… », a-t-il dit, avant de mimer la problématique de la consommation de cocaïne de C8.

Lire Aussi :  Nathalie Marquay : "Elle pourra partir en paix", elle met les choses au point avec Geneviève de Fontenay

La chronique cinglante n’a pas du tout fait rire l’animateur de l’émission “Touche pas à mon poste”, qui a qualifié l’humoriste de “bolosso”, “gugusse” et “un guignol qui a fait un mauvais sketch”. “J’ai vu un sketch sur France 5 sur le néant d’un type qui s’appelle Dirty con (nom du compte Twitter de Pierre-Emmanuel Barré)il porte bien son nom… », a-t-il déclaré.

Sur France Télévisions, la honte était palpable. Lundi, sans aucune explication, “Vu”, “Fermeture” du groupe public, diffusé tous les jours dans “C à vous”, n’est exceptionnellement pas passé à l’antenne. “Problème technique”, assure la chaîne, qui dément toute censure. Patrick Menais, producteur de module emblématique, n’a pas apprécié de ne pas être informé en amont. L’entourage de l’humoriste, dont le sketch a été abondamment traité dans ce “Vu”, a aussi fortement remis en cause cette disparition de dernière minute…



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button