autour de la ville de Bakhmout, où les combats font rage, la Russie revendique la prise de deux villages

L’Union européenne veut créer un tribunal spécial pour les crimes de guerre en Ukraine.

L’Union européenne veut créer un tribunal spécial soutenu par l’ONU pour enquêter et juger d’éventuels crimes de guerre commis par la Russie en Ukraine, a annoncé mercredi le président de la Commission européenne. “Nous sommes prêts à travailler avec la communauté internationale pour obtenir le soutien international le plus large possible pour ce tribunal.”Ursula von der Leyen a ajouté qu’elle continuait de soutenir la Cour pénale internationale.

La création d’un tel tribunal a été réclamée à plusieurs reprises par le président ukrainien Volodymyr Zelensky et les États baltes. La Cour pénale internationale (CPI) n’est compétente que pour les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis en Ukraine. “agression criminelle” Parce que Moscou n’est pas signataire du Traité de Rome instituant le Tribunal. La CPI ne pourra pas juger le président russe Vladimir Poutine, le Premier ministre ou le ministre des Affaires étrangères, a noté la commission. ” tribunal ad hoc La compétence pour le crime d’agression permettra de poursuivre les plus hauts dirigeants russes qui bénéficieront de l’immunité.”elle continue.

Lire Aussi :  Début février, l'International Lille Tattoo Convention fait son come-back

Les Pays-Bas, qui accueillent déjà la CPI à La Haye, ont laissé entrevoir la possibilité d’accueillir un tribunal spécial. Cependant, la Commission reconnaît que la création d’un tel tribunal nécessitera un soutien international important. Si cette proposition ne passe pas au Conseil de sécurité de l’ONU en raison de l’opposition de la Russie, elle pourrait créer une plus grande résonance à l’Assemblée générale.

Lire Aussi :  « Les hommes restés en Afghanistan ne sont pas armés pour se défendre »

La Commission européenne a également proposé un plan pour saisir les avoirs russes gelés en réponse à l’invasion de l’Ukraine en février. “Nous avons bloqué 300 milliards d’euros de réserves de la Banque centrale russe et gelé 19 milliards d’euros dans l’oligarchie russe.”, a déclaré le président de la commission dans un communiqué. A court terme, Bruxelles et ses partenaires peuvent gérer et investir ces fonds. Les profits iront à l’Ukraine, un montant qui pourrait couvrir en partie les dommages subis depuis le début de la guerre. « Nous aurons des accords internationaux avec nos partenaires pour rendre cela possible. Et ensemble, nous pouvons trouver un moyen légal d’y arriver.Ajout d’Ursula von der Leyen.

Lire Aussi :  pour donner son accord à la livraison de chars Leopard à Kiev, l’Allemagne dit attendre une demande formelle de la Pologne

Plus de 20 000 civils ukrainiens et plus de 100 000 soldats ont été tués ou blessés depuis le début de l’invasion en février, a déclaré le chef de l’exécutif de l’Union européenne. Selon elle, les dommages causés à l’Ukraine sont estimés à 600 milliards d’euros.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button