Argentan. RecyOuest est la seule au monde à recycler des plastiques agricoles

3 500 tonnes de plastique sont stockées dans l'ancienne zone industrielle
3 500 tonnes de plastique sont stockées dans l’ancienne zone industrielle. ©Benoît Lesaulnier

A quoi sert ce mur en plastique, visible depuis le chemin de la zone industrielle d’Argentine ?

Dans le quartier des anciens bâtiments de l’usine d’emballage, Amcor Flexibles, la vie a repris depuis 2021.

RecyOuest a implanté ses marques dans huit mille mètres carrés de friches industrielles, où sont installées la plupart de leurs machines.

La seule solution au monde

L’entreprise argentine est spécialisée dans le recyclage de déchets agricoles spécifiques : cordes et filets utilisés pour emballer les balles de paille.

“Aujourd’hui, il n’y a pas plus de technologie que la nôtre dans le monde pour le traitement des filets et de la ficelle”

Pierre-Nicolas Mussillier, responsable environnement.

Isolement coûteux pour les anciennes startups car les secrets de leur méthode de recyclage sont bien gardés.

Lire Aussi :  Démystifier l’économie | Pourquoi dit-on 75 points de base au lieu de 0,75 % ?

Inutilisés jusqu’alors, une solution a été imaginée par Marcela Moisson en 2014 pour recycler ces matériaux. Originaire du Pérou, le président et fondateur de RecyOuest s’est inspiré de l’industrie textile pour obtenir des résultats impressionnants. “Nous avons engagé le processus d’acquisition d’une ligne de fabrication de panneaux de particules”, explique Pierre-Nicolas Mussillier. C’est-à-dire de petites boules en plastique faites de polyéthylène. Cette matière est ensuite restituée à l’industrie du plastique pour créer de nouveaux articles en matériaux recyclés.

Pierre-Nicolas Mussillier, responsable commercial et environnement chez RecyOuest, présente l'aggloméré, produit fini de l'entreprise.
Pierre-Nicolas Mussillier présente l’aggloméré, produit fini de l’entreprise. ©Benoît Lesaulnier

Une démarche stratégique

« 60 % du stock de filets en France se trouve dans l’ouest de la France », précise Pierre-Nicolas Mussillier. Cela fait de l’Argentine une étape stratégique pour l’entreprise. La proximité de la source empêche le transport.

Lire Aussi :  April : Eric Maumy s’implante en Allemagne
Vidéo : actuellement sur Actu

L’entreprise a pour objectif de valoriser les déchets d’autres régions françaises et peut-être un jour de l’étranger.

Recueillir des filets

Avant de réceptionner 3 500 tonnes de plastique, visibles de la rue, l’entreprise Adivalor a pris soin de collecter les déchets agricoles. Au fil des années, des points de collecte ont été programmés à certaines dates pour collecter tous les déchets issus de l’agriculture.

« Les filets sont souvent produits encore très sales ou mal stockés, ce qui complique notre travail. Nous souhaitons accompagner les agriculteurs vers une filière de recyclage pour que ce soit naturel. »

Aider les éleveurs

Ce sont les éleveurs, dans la plupart des cas, qui héritent de ces déchets utilisés principalement pour la paille ou le foin. Des points de collecte sont prévus en Normandie depuis plusieurs années.

“Auparavant, les déchets étaient enfouis directement, maintenant ils nous parviennent”

La série a parfois trouvé une seconde vie dans d’autres parties de l’Europe, “même si la qualité a nettement baissé”, souligne le responsable en charge de la section commerciale.

Lire Aussi :  l’Algérie fixe de nouvelles conditions

“Les filets sont systématiquement recouverts s’ils ne sont pas brûlés par les agriculteurs”, précise l’exécutif de Recyouest.

Les plastiques brûlés, en plus de créer beaucoup de fumée nocive pour la santé, polluent l’environnement. C’est pourquoi l’entreprise souhaite se former pour que chacun puisse travailler durablement.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Le Journal de l’Orne dans la rubrique Mes actualités. En un clic, après inscription, vous obtiendrez toutes les actualités de vos villes et produits préférés.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button