“a va devenir de plus en plus difficile”

Auteurs des photos : Bestimage

Julien Clerc vit des jours heureux. C’est aussi le nom de son dernier album sur lequel il reprend les chansons de Barbara, Yves Montand ou Charles Aznavouret sa tournée prévue de longue date jusqu’à fin avril 2023. Je l’ai fait parce que c’est un pur plaisir de traduction. Ce sont des chansons que je porte en moi depuis longtemps, que je porte en moi, ce n’était pas quelque chose de particulièrement compliqué. Je ne voulais plus rien créer, j’essaie de respecter l’esprit du créateur, ce sont des chansons qui appartiennent à tout le monde l’artiste croit en une interview arrangée Provence : J’essaie de bien faire les choses, de chanter une mélodie dans mes cheveux. Ce disque est une voix de piano améliorée, comme je le fais sur scène .

Lire Aussi :  MAISONS DE L'HORREUR. A Saint-Quentin, les murs se sont mis à saigner...

Le lecteur Dailymotion est en cours de chargement…

“Quand on regarde nos droits d’auteur, c’est ridicule”

Actuellement en concert au Znith de Montpellier, Toulouse, Orléans, Caen ou encore Rouen avant trois représentations à l’Olympia du 15 au 17 décembre, Julien Clerc savoure sa popularité acquise en un demi-siècle grâce à ses tubes “Ma préférence” ou “Ostavi mi place”. Sauf qu’aujourd’hui, malgré son incontestable succès, Julien Clerc avoue qu’il est De plus en plus difficile vivent entièrement du métier de chanteur du fait de l’explosion des plateformes de streaming dont les bas salaires sont pointés du doigt par des artistes individuels et du fait que le public écoute de moins en moins la radio. Je n’écoute pas vraiment la radio, j’écoute comme tout le monde sur les plateformes. Malheureusement, je participe au fait qu’il sera de plus en plus difficile de vivre de notre métier. admet aujourd’hui : sauf les rappeurs, avec des mèmes qui cliquent ! Quand on regarde nos droits d’auteur, par rapport à ce qu’on collectait avant, c’est ridicule .

Lire Aussi :  sept lignes de métro fermées jeudi, les RER A et B fortement perturbés

Julien Clerc le reconnaît pourtant, les habitudes changent : Il faut toujours considérer et s’adapter au changement, car il y a toujours un côté créatif. Moi, je continue à faire ce que j’ai toujours fait . Malgré tout, l’interprète de “Mademoiselle” explique qu’il est toujours content d’avoir l’opportunité de composer des chansons et de monter sur scène pour rencontrer son public : Quand il sera temps de composer, ce qui pour moi se situe vers mai-juin, car je suis en tournée d’ici là, je m’y remets. Je suis ici pour créer. Tant qu’ils me laissent la possibilité, je le ferai, c’est-à-dire tant que la musique viendra à moi quand je serai à mon piano. Roda-Gil a dit que c’était un gros travail. C’est un gros travail et j’espère que nous continuerons à y avoir notre place. .

Lire Aussi :  Le teaser Last Dance de Magic Mike met en lumière Channing Tatum et Salma Hayek

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button